L’impact d’eVisa sur la sécurité frontalière et le contrôle de l’immigration

Les menaces sans précédent pour la sécurité intérieure et la croissance des migrations à grande échelle ne sont que deux des facteurs qui déterminent la nécessité de contrôles rigoureux aux frontières.

Par conséquent, vous ne pouvez pas améliorer la rapidité et l’efficacité du traitement des visas au détriment de la sécurité.

Les solutions eVisa peuvent englober plusieurs mesures qui répondent à la nécessité pour les gouvernements de maintenir et de renforcer la sécurité :

Contrôle et suivi renforcés : les systèmes électroniques offrent aux autorités une visibilité en temps réel des tendances de la demande de visas et du profil des demandeurs. Ils permettent également des informations à la demande sur l’état des demandes de visa spécifiques.
Sécurité renforcée : les systèmes eVisa peuvent intégrer des vérifications automatiques des antécédents en temps réel et des liens vers des listes de surveillance.
Vérification initiale des documents à fournir pour obtenir un visa : dans la plupart des cas, la biométrie d’un voyageur est vérifiée par rapport au document et/ou aux renseignements enregistrés au point de contrôle frontalier. Mais avec les systèmes eVisa, le document d’identité peut être vérifié à l’avance dans le cadre du processus de demande de visa en ligne. Des contrôles biométriques peuvent également être inclus, à l’aide d’une webcam.
Vérification d’identité par carte de paiement : avec eVisas, il est possible de se protéger contre la menace des demandeurs utilisant une identité volée pendant le processus de demande en ligne. Les demandeurs peuvent être invités à payer les frais de visa à l’aide d’une carte de débit ou de crédit émise à leur nom. Les informations sur la carte soumise au paiement peuvent être comparées automatiquement avec les informations et documents soumis avec le portail de visa en ligne.

Les voyageurs réguliers au Gabon se sont félicités de la décision du gouvernement de lancer son portail eVisa, s’écartant des procédures parfois considérées comme compliquées.

Lorsque la collecte de données biométriques en ligne est une préoccupation – comme les empreintes digitales – le service eVisa peut être offert dans un premier temps aux catégories de voyageurs à faible risque. En règle générale, il peut s’agir de demandeurs dont les données biométriques ont déjà été recueillies.

Une autre solution est de garder le processus de demande en ligne ouvert à tous et de fournir une autorisation de voyage électronique (ETA) aux voyageurs dont les données biométriques n’ont pas encore été recueillies.

Ces voyageurs reçoivent ensuite leur visa à leur arrivée à l’aéroport de destination, où les agents d’immigration peuvent recueillir des empreintes digitales. À un stade ultérieur, les autorités peuvent décider d’étendre ou non l’utilisation des eVisas, en fonction des leçons apprises.