L’Europe frappée par un froid extrême provoquant des inondations en Allemagne et des coupures d’électricité dans les pays nordiques

Des milliers de personnes ont été privées d’électricité dans les pays nordiques alors que le froid extrême frappe la région et une grande partie de l’Europe occidentale, provoquant des inondations en France, en Allemagne et aux Pays-Bas.

PUBLICITÉ

Des milliers de personnes dans les pays nordiques ont été privées d’électricité jeudi alors que les rafales de vent et la neige ont fait des ravages dans la région, laissant de nombreux conducteurs coincés dans leur voiture sur les autoroutes dangereuses et encombrées.

La Finlande et la Suède ont enregistré des températures inférieures à -40 degrés Celsius plus tôt cette semaine, les plus froides de l’hiver, forçant la fermeture des écoles et perturbant les déplacements.

Dans l’Arctique suédois, quelque 4 000 foyers ont été laissés dans le noir jeudi alors que les températures ont plongé à -38 degrés Celsius, selon la radio publique suédoise.

La veille, le mercure était descendu à -43,6 degrés Celsius, la température la plus basse enregistrée en Suède en janvier depuis 25 ans.

La municipalité d’Enontekio en Laponie finlandaise, près de la frontière avec la Norvège et la Suède, a signalé jeudi une température record de -42,5 degrés Celsius.

Le Danemark et la Norvège, tous deux frappés par le vent et la neige, ont également été touchés. Des centaines de passagers à bord d’un ferry naviguant entre Oslo et Copenhague sont finalement arrivés dans la capitale danoise après avoir passé une nuit à bord du navire qui tournait au ralenti dans le détroit de l’Øresund en raison de la tempête.

Le froid extrême qui a frappé la région scandinave fait partie d’une tempête qui a également touché l’Europe occidentale. De fortes pluies ont provoqué des inondations en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, s’ajoutant aux inondations en cours dans ces régions au cours des deux dernières semaines.

Un décès lié aux intempéries a été signalé en France. Jeudi, plusieurs villes du nord de la France étaient sous l’eau après plusieurs jours de pluie. Des représentants du gouvernement devraient se rendre dans la région aujourd’hui.

En Allemagne, le chancelier Olaf Scholz a déclaré jeudi qu’il prévoyait d’effectuer sa deuxième visite cette semaine pour inspecter une digue et une installation de remplissage de sacs de sable dans la ville de Sangerhausen, dans l’est du pays.

Les habitants de la Lituanie, de la Lettonie et de l’Estonie ont également ressenti le froid mordant.

La vague de froid en provenance de Sibérie et de la région arctique s’est également abattue sur l’ouest de la Russie, avec des températures à Moscou et dans d’autres régions qui ont chuté à moins 30 degrés Celsius, bien en dessous de la température moyenne de début janvier.

Les autorités de Moscou, Saint-Pétersbourg et d’autres régions ont émis des avertissements météorologiques orange, mettant en garde les résidents contre d’éventuels risques pour la santé.

Tempêtes en Angleterre

Des conditions douces mais humides et venteuses ont prévalu plus au sud, où une tempête a fait des ravages dans certaines parties de l’Europe occidentale.

En Grande-Bretagne, un conducteur est mort après la chute d’un arbre sur sa voiture dans l’ouest de l’Angleterre. La police du Gloucestershire a déclaré que l’homme était décédé dans l’incident près de la ville de Kemble mardi après-midi.

La tempête, qui a été baptisée Henk par les services météorologiques officiels de Grande-Bretagne, d’Irlande et des Pays-Bas, a provoqué des coupures de courant, des problèmes de transport, des dommages matériels et des perturbations à travers le Royaume-Uni.

Plus de 300 avertissements d’inondation étaient en vigueur mercredi en Angleterre et au Pays de Galles, tandis que 10 000 foyers restaient privés d’électricité.

Le réseau ferroviaire du Royaume-Uni a été touché par des inondations et des coupures de courant, de nombreux opérateurs signalant des problèmes persistants pour se rendre au travail le mercredi matin.

Les vents les plus forts au Royaume-Uni ont été enregistrés sur l’île de Wight, juste au large de la côte dans le sud de l’Angleterre, où la vitesse du vent a atteint 151 kilomètres par heure.

PUBLICITÉ

Aux Pays-Bas, la police près de la ville d’Eindhoven a déclaré que des vents violents pourraient avoir joué un rôle dans la mort d’un homme de 75 ans qui est tombé de son vélo mardi soir alors que des vents violents s’abattaient sur une grande partie du pays.

L’eau se déversait dans la Meuse, déjà en crue, près de la ville de Maastricht. Les propriétaires de plusieurs péniches ont été évacués par mesure de précaution.

En France, de fortes pluies se sont abattues sur les régions du nord du Pas-de-Calais et du Nord depuis dimanche, forçant l’évacuation d’environ 200 personnes et coupant l’électricité à 10 000 foyers, selon les autorités locales.

Des centaines de secouristes de toute la France se sont mobilisés pour secourir les personnes des maisons inondées et dégager les routes, et des renforts de personnel et d’équipement sont venus de Tchéquie, de Slovaquie et des Pays-Bas déjà inondés.

Le service météorologique national a maintenu jeudi des avertissements d’inondation et de vent pour plusieurs régions du nord de la France et de ses frontières avec la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne, avec de nouvelles pluies prévues ainsi que des vents allant jusqu’à 100 km/h.

PUBLICITÉ

ParL’Allemagne était également aux prises avec des inondations, qui pourraient être aggravées par de nouvelles pluies tombant dans le Land de Basse-Saxe, dans le nord-ouest du pays, le plus touché.